Accueil » Faisons connaissance

Faisons connaissance

Audrey Dufeu est une femme instinctive. Cet instinct, mêlé de persévérance et d’audace, lui aura permis de déjouer le déterminisme social et de briser le plafond de verre. Le chemin parcouru par la députée de la 8e circonscription de Loire-Atlantique, mariée et mère de deux enfants, est déjà long.

De son enfance à Kerlédé, un quartier populaire de Saint-Nazaire, Audrey Dufeu garde le souvenir de repas de famille émaillés de débats passionnés. A travers deux parents fonctionnaires et un environnement qui l’ont sensibilisée à considérer l’autre. « Mon engagement vient de là. J’ai reçu très tôt une éducation à la citoyenneté et à l’intérêt collectif. J’ai grandi pendant plus de 20 ans dans les quartiers populaires dans un milieu très modeste, le cœur à gauche !  ».

Très tôt, aussi, Audrey Dufeu souhaite élargir son horizon. Le bac en poche, elle s’installe à Paris pour y suivre des études d’infirmière. Elle passera dix ans dans la capitale où elle exercera ce métier du « care » qui lui sied parfaitement. Mais son désir de changement et son attachement à sa région d’origine la conduiront à Ponchâteau où elle sera dans un premier temps, infirmière référente puis responsable de soin, dans un établissement de santé pour personnes âgées. En 2014, elle part à Lyon pour suivre un Master en économie gestion et droit de la santé et revient en 2016 pour prendre la direction de l’établissement à Ponchâteau. « L’école de la vie m’a poussé à reprendre des études à plus de 30 ans, j’ai adoré, j’aime apprendre tous les jours et améliorer mes connaissances ». Audrey Dufeu est rattrapée par l’envie d’agir et ce champ des possibles qu’elle n’a jamais cessé d’élargir.

« Comprendre les besoins et porter les attentes »

En 2016, elle décide de créer le comité local d’En Marche à Saint-Nazaire. « J’ai entendu le message d’Emmanuel Macron: « vous êtes des citoyens, vous voulez vous engager ? Vous avez la possibilité de changer les choses. » Cette période a été extrêmement intense, une expérience humaine très riche. J’ai rencontré des personnes d’horizons différents. Nous étions portés par une belle énergie. J’ai tout donné dans cette première campagne. »

Le 18 juin 2017, Audrey Dufeu est élue députée La République en Marche de la 8e circonscription de Loire-Atlantique. Représenter son territoire, être à l’écoute de tous est primordial dans sa conception de la fonction : « J’ai une bonne qualité d’écoute et un échange ouvert et transparent. Il s’agit de comprendre les besoins et de porter les attentes. Mon métier de soignante a été déterminant dans cette approche. »

Audrey Dufeu a très vite appris les codes de la politique pour déterminer une stratégie. « J’ai une très bonne équipe d’attachés parlementaires. C’est essentiel. » Marie Faverjon est cheffe du cabinet parlementaire, en charge du travail législatif : « Audrey Dufeu est une personne attentionnée, elle aime le contact humain. Les journées sont chargées mais elle sait prendre le temps pour ce qui est important. Elle est complètement connectée à sa circonscription, en empathie avec les citoyens qu’elle rencontre et en même temps très lucide sur les réalités qu’on lui décrit. » Et elle ajoute : « Sa conception de la politique ? Partir du terrain, toujours, pour remonter au national ».

Les atouts du territoire nazairien

Nommée vice-présidente des Affaires sociales à l’Assemblée nationale, Audrey Dufeu travaille essentiellement sur des thématiques santé, autonomie et prévention, pour lesquelles elle apporte sa plus-value. Sa plus belle victoire locale concerne l’exonération de taxe foncière pour la cité sanitaire, l’hôpital de Saint-Nazaire était le seul hôpital public à payer une telle taxe. Son amendement a permis de redonner une marge financière de plusieurs millions d’euros pour la cité. Au national, très engagée sur le grand âge elle sera la seule députée missionnée par le gouvernement sur le sujet et ira jusqu’à co-écrire un ouvrage sur le vieillissement et l’âgisme avec le célère Pr Gilles Berrut.

Audrey Dufeu n’est pas toujours là où on peut l’attendre. En mars 2021, elle lance « le Beauvau en circo », une déclinaison locale du Beauvau de la Sécurité initié par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin pour moderniser la politique publique de sécurité intérieure. Toujours, elle élargit son expertise.

La députée de la 8e circonscription de Loire-Atlantique porte en elle quelque chose de Saint-Nazaire, cette ville qui l’a vu naître, ce territoire dont elle connaît les nombreux atouts économiques : l’industrie, mais aussi le tourisme, les énergies renouvelables et le premier parc éolien en mer français…

« Saint-Nazaire est une ville solidaire, les habitants sont des citoyens engagés et volontaires. Cela nous vient de cette période d’après-guerre où il a fallu se retrousser les manches pour reconstruire cette ville détruite à 80 %. Nous sommes sur un territoire visionnaire qui porte une grande capacité d’adaptation. » Cette adaptabilité que la députée elle-même a su développer tout au long de son parcours !