Accueil » Rencontre avec Jean-Pierre Blanc

Rencontre avec Jean-Pierre Blanc

Je m’appelle Jean Pierre-Banc, je suis né en 1960, marié depuis plus de 40 ans, père de 4 enfants et heureux grand-père de 7 petits-enfants. Je suis le fils d’un fonctionnaire de police et d’une mère au foyer. J’ai une soeur professeur des écoles à la retraite et un frère également fonctionnaire de police comme mon père.

Passionné par la culture et les arts, je suis le co-fondateur du : « théâtre du bout du monde » à Esquibien-Audierne dans le sud Finistère.

Je suis à présent jeune retraité, après avoir travaillé comme cadre dans le domaine de la bureautique et de l’informatique durant près de 30 ans.
J’ai participé en lien avec mes activités professionnelles à des opérations caritatives en acheminant du matériel d’impression dans des écoles de l’Afrique de l’ouest. 

Je me suis engagé auprès de Yan Courio élu maire de Prinquiau aux élections municipales de 2020. Mon principal objectif était de mettre toute mon énergie et ma motivation au service de l’intérêt général derrière des valeurs républicaines et humanistes.
Pour moi, comme l’a si bien dit Albert Camus : ‘la démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité‘.

Suite au décès brutal de Yan Courio en mars 2022, j’ai été élu maire de PRINQUIAU et Vice-Président de la communauté de communes Estuaire et Sillon en charge du tourisme et de l’action culturelle.

Pourquoi être au côté d’Audrey DUFEU ?

J’ai décidé d’être le suppléant de Madame Audrey DUFEU, notre députée, car je partage son éthique républicaine vertueuse, sa lutte contre les inégalités et enfin son sens aigu du bien commun et du vivre ensemble.
Elle s’investit au quotidien avec acharnement, pugnacité et détermination au service de la population de sa circonscription mais aussi à l’Assemblée Nationale, portant des projets de loi ambitieux en faveur notamment, des plus démunis.

J’admire son sens de l’engagement, « elle ne lâche rien ». Ses réalisations le démontrent. J’ai la chance de l’accompagner régulièrement dans ses déplacements, je suis admiratif de sa réelle capacité à établir des relations de proximité et d’empathie avec tous ses interlocuteurs.
Elle ne nourrit pas une ambition personnelle, son engagement est sincère et dépasse les clivages politiques.

Le développement économique, culturel et touristique de notre région est au coeur de ses préoccupations.

Elle prend en compte tous les maux de notre société en ces temps de crises : baisse du pouvoir d’achat, accentuation des inégalités, âgisme, insécurité, avec une attention particulière pour les femmes et les enfants.

L’expérience qu’elle a acquise en tant que députée depuis 2017 est un atout majeur pour le rayonnement de notre nation et de notre territoire.